Les Mousquetaires

Agromousquetaires s’engage à nouveau pour une pêche responsable et pour la filière mer française, avec la mise en service du premier bateau de la Scapak

Agromousquetaires

Le Naoned, premier bateau de la Scapak (Société Centrale de l’Armement de la Pêche Artisanale de Keroman), a débuté son exploitation. La Scapêche, flotte de pêche des Mousquetaires, est actionnaire de ce nouvel armement codétenu avec l’armateur breton Apak. Agromousquetaires se félicite de ce nouveau bateau polyvalent qui marque une nouvelle étape dans le déploiement de sa stratégie de pêcheur-poissonnier responsable.

Le Naoned (Nantes en Breton) est le premier bateau de la Scapak, dirigée par Eric Guygniec, président de l’Apak. Créée au printemps, la Scapak est une SAS détenue par l’Apak (70 %), la Scapêche (20 %) et l’Armement du Golfe de Gascogne Morbihan (10 %).

Sylvain Pruvost, président de la Scapêche, se réjouit de cette mise en exploitation célébrée le 25 novembre à Lorient avec les officiels et les représentants de la filière mer : « Notre prise de participation dans la Scapak est une manière de conforter notre présence en Bretagne. Nous poursuivons ainsi nos actions pour le maintien des droits de pêche français sur le territoire. »

Un investissement de 2 M€

La Scapak a investi 2 millions d’euros dans la transformation d’un chalutier boulonnais en un navire polyvalent et économe en énergie. Il a subi une refonte complète aux chantiers navals Padmos aux Pays-Bas. Après huit mois de travaux, le Naoned est arrivé fin septembre à Lorient. Le patron pêcheur Yohann Madiot commande ce bateau polyvalent de 23,40 mètres de long qui pratique des pêches courtes, ciblant des espèces comme la seiche, le calamar, le merlu, le maquereau, l’anchois et le thon germon. En investissant dans la Scapak, la Scapêche bénéficie de l’accès à la ressource locale et à une diversité de poissons qui réponde à l’attente des consommateurs. Une partie de ces poissons de saison alimentera les ateliers de Capitaine Houat, unité de transformation d’Agromousquetaires installée notamment à Lanester.

Pêcheur-poissonnier responsable

Fidèles à leur « plan pour une pêche durable 2025 », Les Mousquetaires poursuivent l’adaptation de leur flotte. L’objectif est l’abandon progressif de la pêche et de la commercialisation des espèces de grand fond (grenadier, sabre et lingue bleue), avec un arrêt complet programmé d’ici dix ans. Pour cela, la Scapêche investit dans de nouveaux navires, plus modernes et aux méthodes de pêche plus diversifiées, et met en place des partenariats avec des artisans français. Les prises de participation dans la Scapak à Lorient et la Scopale à Boulogne-sur-Mer ainsi que le rachat et la transformation de bateaux s’inscrivent dans cette stratégie de diversification.

Retour aux communiqués de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de ce site et vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus