Intermarché

Dès l’origine du Nutri-Score, Intermarché s’est engagée, avec d’autres industriels et distributeurs pionniers, à apposer le logo à 5 couleurs sur ses produits, informant les consommateurs de leur qualité nutritionnelle. Un dispositif élaboré par le gouvernement en collaboration avec, notamment, la communauté scientifique.

Afin de poursuivre cette dynamique, l’enseigne était présente le 15 février aux côtés du Ministère des Solidarités et de la Santé, de Santé Publique France et des acteurs impliqués, pour faire un état des lieux et échanger sur les perspectives de cette démarche.

Déploiement massif

En octobre dernier, Intermarché indiquait le déploiement déjà effectif du Nutri-Score sur une soixantaine de produits à marque propre vendus via le site e-commerce d’Intermarché https://drive.intermarche.com, ainsi que sur 30 produits du rayon « salades traiteur »  dans certains points de vente.

Trois mois après le lancement officiel du Nutri-Score, Intermarché accélère sa démarche. « En 2018, nous accélérons et lançons le Nutri-Score sur 800 produits à marques propres en rayon et, au minimum, 500 références supplémentaires sur le site e-commerce. Nos marques propres concernées sont Saint Eloi, Odyssée, Monique Ranou, Paquito, Jean Rozé, IDS, Chabrior et Pâturages. » annonce Jean-Marc L’Huillier, président de la direction développement durable du Groupement Les Mousquetaires.

Drive Monique Ranou Nutri-score

Une démarche collective pour un système d’affichage unique

En tant que « producteurs & commerçants« , permettre aux consommateurs de mieux manger chaque jour fait partie des engagements d’Intermarché. Afin de les guider dans leurs choix et de faciliter leur compréhension, Intermarché s’est toujours prononcée en faveur d’un étiquetage nutritionnel unique. « Il faut un système simple et facile à comprendre. Le Nutri-Score devrait être le seul dispositif d’affichage nutritionnel en rayons. Multiplier les dispositifs d’information nutritionnelle n’apporte que de la confusion pour les consommateurs », explique Jean-Marc L’Huillier.

Pour être vraiment efficace, cet étiquetage doit être donc partagé par le plus grand nombre. « Je salue, à cet égard, les nouveaux industriels et distributeurs qui appliquent le Nutri-Score. Et j’invite les autres acteurs qui hésitent encore à rejoindre cette démarche », ajoute Jean-Marc L’Huillier.

Retour aux communiqués de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de ce site et vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus