Les Mousquetaires

Filière Lait : Agromousquetaires et ses partenaires éleveurs d’une part, Intermarché et Agromousquetaires d’autre part, concrétisent la démarche vertueuse en faveur de la filière lait voulue par les États Généraux de l’Alimentation

Agromousquetaires

La filière Lait d’Agromousquetaires a conclu avec les OP (Organisations de Producteurs) de ses deux unités de production, la Laiterie Saint-Père-en-Retz (44) et de la Fruitière de Domessin (38), des accords pour une filière lait plus rémunératrice en 2019 et plus durable. Intermarché et Agromousquetaires ont, quant à eux, conclu un accord pour une meilleure valorisation des produits laitiers achetés par l’enseigne. Cette double avancée poursuit la mise en œuvre concrète des EGA par le Groupement Les Mousquetaires.

 

Pour 2019, la filière Lait d’Agromousquetaires garantira aux 550 éleveurs partenaires de la Laiterie Saint-Père et de la Fruitière de Domessin un prix d’achat à 375 euros/1000L (toutes primes incluses), assorti de l’engagement à acheter l’intégralité des volumes contractuels. Cet engagement réciproque assure aux producteurs une visibilité financière leur permettant d’inscrire leur activité dans la durée.

Convaincus que la pérennité de la filière passe aussi par la mise en œuvre de pratiques plus durables et responsables, Agromousquetaires poursuit la démarche de progrès engagée avec ses éleveurs partenaires et un Comité Scientifique dédié, composé d’ONG, de chercheurs et d’instituts techniques. Une démarche entreprise à la Fruitière de Domessin comme à la Laiterie Saint-Père, deux laiteries qui promeuvent une agriculture à dominante familiale avec, par exemple, des élevages de 60 à 70 vaches laitières.

Cette démarche ambitieuse s’organise en trois volets :

  • Lait pâturé : née de la réflexion commune entre Agromousquetaires, ses éleveurs partenaires, ainsi que le CIWF et WELFARM réunis en Comité Scientifique, la future Charte « Lait Pâturé » a pour objectif majeur de tendre vers 100% de vaches qui pâturent à horizon 2023. En s’appuyant sur un état des lieux exhaustif des fermes partenaires d’Agromousquetaires, la Charte encadrera, pour les exploitations partenaires de la Laiterie Saint-Père et de la Fruitière Domessin, les modalités d’accès au pâturage, les critères de qualité des pâtures et la nature de l’alimentation des vaches.
  • Bien-être animal : la démarche de co-construction en cours permettra d’établir un référentiel « bien-être animal ». Celui-ci rassemblera des critères objectifs de bientraitance, de prise en charge de la douleur et d’état de santé du troupeau. Il s’intégrera dans une Charte « Producteurs Agromousquetaires » à venir dans les prochains mois. Pour son plan de progrès relatif au bien-être animal des vaches laitières, la Laiterie Saint-Père a reçu en juin dernier une Mention d’Honneur aux Vaches d’Or décernée par l’ONG Compassion in World Farming.
  • Sans OGM : La Laiterie Saint-Père, les producteurs partenaires et Agromousquetaires avancent ensemble sur des résolutions concrètes pour une alimentation animale sans OGM.« Cet accord était tout à fait nécessaire pour compenser la hausse des charges que subissent nos exploitations et l’ensemble de la profession, témoigne Valery Cheneau, président de l’association des producteurs de Saint-Père. Cette revalorisation financière indispensable s’accompagnera bientôt de la concrétisation des Chartes qui nous permettront de promouvoir des pratiques plus saines et durables pour la filière, là aussi dans l’esprit des États Généraux de l’Alimentation. »

Pour Yves Audo, président d’Agromousquetaires, « cet accord manifeste une nouvelle fois la volonté des Mousquetaires de construire des filières agricoles plus pérennes, où tous les acteurs prennent leurs responsabilités. Une démarche qui ne s’arrête pas à la porte des usines, mais implique producteurs, transformateur et distributeur – de la fourche à la fourchette ».

Intermarché, par cet accord, revalorise au-dessus du prix du marché ses achats de produits laitiers à Agromousquetaires, l’enseigne étant assurée que, par l’accord entre Agromousquetaires et les deux OP, la valeur créée profitera vraiment aux éleveurs. Après les accords avec Bel, Savencia et Sodiaal, ce nouvel accord manifeste à nouveau la résolution de l’enseigne de jouer pleinement son rôle dans la démarche voulue par les États Généraux de l’Alimentation.

« Ce partenariat gagnant-gagnant montre qu’il faut cesser d’opposer pouvoir d’achat des consommateurs et rémunération des agriculteurs. Nous pouvons, et devons, mener ces deux combats de front. Et là plus qu’ailleurs, nous le pouvons grâce à notre organisation Producteurs & Commerçants – atout majeur des Mousquetaires », explique Thierry Cotillard, président d’Intermarché.

Retour aux communiqués de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de ce site et vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus